Seat Leon III 2.0 TDI 184 CR DSG (A) - Banc à rouleaux RS-Tronic Melun - 12102018 - 77

Banc à rouleaux RS-Tronic Melun

 

Date: Ve 12/10/2018

Lieu: Vert-Saint-Denis (77)

Voiture: Seat Leon III 2.0 TDI 184 CR DSG (A) - Eddy

Matériel: Banc à rouleaux Cartec 4*4 de RS-Tronic Melun (ancien banc de MTR Motorsport)

 

Infos de base:

1) Mesures effectuées cliniquement par Stéphane, gérant de RS-Tronic Melun

2) Contrôle du taux d'accélération: Par choix du rapport de boite 5 + réglage de frein adapté

3) Rapport de boite utilisé: 5 (durée de mesure = non mesurée)

4) Régime mini: 1400 rpm

5) Régime maxi: 4800 rpm

 

Infos supplémentaires:

1) Config A

- Filtre à air Ramair

2) ? km

3) Carburant = Gazole de ?

 

1) Puissance (en 5)

 

Résultat officiel = Mesure unique

 

Résultats: 186,4 ch @ 3576 rpm - 400 Nm @ 2391 rpm

 

Remarque 1: Un comparatif a été réalisé entre l'application PerfectPower et le banc à rouleaux de RS-Tronic Melun avec cette Seat Leon III 2.0 TDI 184 CR DSG, en utilisant ses résultats PerfectPower obtenus à la séance 2 et ses présents résultats obtenus sur le banc à rouleaux de RS-Tronic Melun, et les résultats sont tout simplement spectaculaires!

Voici le lien de ce comparatif:

Comparatif PerfectPower / Banc à rouleaux RS-Tronic Melun (Seat Leon III 2.0 TDI 184 CR DSG (A) - Eddy)

Note: Vous pouvez d'ailleurs voir sur la feuille de banc que les courbes PerfectPower ont été rajoutées dessus (courbes bleue -puissance- et rouge -couple- épaisses) afin de permettre une comparaison immédiate des courbes de PerfectPower et des courbes du banc! J'adresse un grand merci à Eddy (le propriétaire de cette Seat Leon) qui a effectué ce montage!

 

Remarque 2: Vous pouvez également voir que cette Seat Leon a été reprogrammée par Stéphane le gérant de RS-Tronic ce jour là (Vendredi 12 Octobre 2018), avec plusieurs retouches afin d'obtenir les meilleurs résultats possibles tout en respectant les tolérances constructeur (condition capitale pour la fiabilité moteur), et les résultats finaux (212,2 ch & 444 Nm) font bien sûr partie de la feuille de banc remise à Eddy en fin de travail à 14h. Tous les résultats de banc concernant les mesures avec la gestion d'origine (186,4 ch & 400 Nm) sont donnés dans le volet 1 (marqué "ORI"), et tous ceux concernant les mesures avec le calculateur reprogrammé (212,2 ch & 444 Nm) sont donnés dans le volet 2 (marqué "STAGE 1"). 

 

Remarque 3: Ah, ça fait plaisir de voir que Stéphane paramètre son banc Cartec avec les puissances avec nos VRAIS chevaux à nous en Europe continentale, le fameux cheval vapeur métrique noté ch dans les pays francophones et PS en Allemagne (Pferdestärke) qui soulève 75 kg de 1 mètre en une seconde ce qui correspond à 735,5 W, et non le horsepower des anglo-saxons, noté hp (ou bhp) et qui est un peu plus fort (lui soulève 76,04 kg de 1 mètre en une seconde soit 745,7 W) mais qui surtout crée des écarts de 1,39 % par rapport à nos chevaux à nous, ce qui fausse les comparaisons...

Je le précise avec amusement parce qu'en réalité, ce banc Cartec de RS-Tronic Melun est l'ancien banc de MTR Motorsport, que le gérant Mickaël paramétrait depuis des années en hp, ce qui m'obligeait à devoir sans cesse faire cette conversion (1 hp = 1,0139 ch -ou PS, c'est pareil-) ou à modifier temporairement le paramétrage de son banc pour les voitures que je passais dessus, ou même les voitures que certains utilisateurs de PerfectPower passaient également dessus... 

Je lui en ai bien sûr parlé, et il m'a dit les raisons pour lesquelles il a fait ce choix et je les respecte sans soucis, mais c'est clair que ce n'est pas mon optique à moi. 

Bon bien sûr 1,39 % ce n'est pas beaucoup, mais c'est un écart quand même (exemple: 500 hp = 507 ch: c'est vraiment pareil, ou vous voyez quand même une petite différence?), et puis nous sommes en Europe continentale où nous parlons en chevaux vapeur métriques, donc pour moi il est logique de paramétrer son banc dans cette unité, et je remercie vivement Stéphane de l'avoir d'emblée paramétré ainsi! 

Voilà, fin de la remarque / parenthèse!